transformance

26 janvier 2006

La Machinante

« Goûtez la naissance nature, avec moins de stress , de la crème fraîche et plus de vitalité ! »

/ transformance ; médiarituel artistique avec installations investies par le corps et la voix du performer / par Blandine Scelles /  Durée le 260106: 2 heures

Propos : Il s’agit d’entrer dans un rituel d’art joyeux qui délivre de méconnaissances par rapport

à la NAISSANCE

Se délivrer de la mémoire corporelle de traumatisme, en vivant, dans la mémoire consciente du traumatisme, soi-même ou par co-optation, des actions joyeuses et par là même épanouissantes, pour re-panser le corps.

« Sur les murs, au sol, des sculptures et des objets; des textes, des bougies, une baignoire, un long tissus . Dans un coin, un four, des ingrédients, de quoi faire de la cuisine. Peut-être seront projetées des images vidéo. Dans cet ensemble, je fais intervenir le corps, souvent nu, je parle… A l’écoute de tout ce qui vibre, j’entre en résonance avec ce qui se passe et ne se passe pas, j’entre en résonance avec le spectateur, avec les humanités, avec les objets – leurs symboles, le réel.

Acquis de conscience Ce qui m'intrigue dans la NAISSANCE c'est la lignée qui se crée; comment une femme est reliée à une femme, est reliée à une femme, est reliée à une femme, est reliée.

Cette performance, ou plutôt  transformance, puisqu'elle va nous transformer selon notre désir, sera l'occasion de ressentir ces liens, jusqu'à La Mère au delà des temps, des gens, et des espaces connus. »

Cycle « en résonnance aux 0.0.0. de Ghérassim Luca

Durée indéfinie de 1 à 3 heures. Ne peut se répéter dans la soirée.

Création La Machinante, 26 janvier 2006.

 

photos : Eric Houzet et Daniéla Troina